Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/11/2013

Auf Wiedersehen Prinz Malko !

434657029.jpg

3461394_6_129c_une-des-marques-de-fabrique-de-gerard-de_16b0de6cfbd4ed35a8d96add96870753.jpg

bild_s8.jpg

sasdalai.jpg

41NdBLPj8yL._SL500_02.jpg

3461386_5_3783_gerard-de-villiers-le-16-juillet-2013-dans_5d328a1596b62edf8b40734bc8fa2c71.jpg

957_001.jpg

Malko___Safari_d_4b602b9a0a630.jpg

Denis Rouvre for The New York Times.jpg

 Gérard de Villiers 

 

(8 décembre 1929 - 31 octobre 2013)

26/10/2013

DUSSEX - Rock monsters

 

DUSSEX : « Rock monsters »

 

Une bonne quarantaine de caricatures ( purement énôôôôôrmes ! ) de grandes stars du Rock !

D’Elvis à Phil Collins, en passant par Mick Jagger, John Lennon, Bob Dylan, Nina Hagen, Jimi Hendrix, Bob Marley, Madonna, Frank Zappa, Alice Cooper, Klaus Nomi, Grace Jones, Freddie Mercury, Brian Ferry, Tina Turner, David Bowie, Brian Setzer, David Lee Roth, Billy Idol, Edward Van Halen, Bruce Springsteen, Annie Lennox, Samatha Fox, Robert Smith, etc… et ce jusqu’au plus grand de tous, j’ai nommé : Ludwig Van Beethoven !?!! ( Ha ha ) 

Editions Kesselring / 1987.

76 pages / 32 x 24 cms / 725 grammes.

Comme neuf… nickel ! >>> 10 €uros >>> 8 €uros. / disponible.

 dussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrations

>>> http://www.claudedussex.ch/bio.html

dussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrationsdussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrationsdussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrationsdussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrationsdussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrationsdussex,rock monsters,caricatures,humour,illustrations

Ailleurs = de 9,99 €uros ( coins usés ) à 16 €uros sur priceminister

16/08/2013

Catalogue Livres - Août 2013

 

Les 5 chapitres du nouveau « catalogue livres » sont en ligne depuis hier.

 

Cliquez ici > Catalogue livres août 2013 

 

Bonne lecture et bonne chasse !

 

Catalogues-Livres_x5.jpg

09/05/2013

Wanted ! JAG, L'aventurier des étoiles & Hard 2004

 

Si vous avez des livres des collections 

« Hard 2004, JAG ou L'aventurier des étoiles »

à vendre ou à échanger…

N’hésitez pas à nous contacter !

 

Wanted_JAG-Hard-Vagabond.jpg

01/05/2013

Wanted ! Doc Savage

 

Si vous avez des « Doc Savage » à vendre ou à échanger…

N’hésitez pas à nous contacter ! 

 

Wanted_Doc-SAVAGE.jpg

22/04/2013

Wanted ! Perry Rhodan

 

Si vous avez des livres de la collection « Perry Rhodan » à vendre ou à échanger…

N’hésitez pas à nous contacter !

 

Wanted_Perry-RHODAN.jpg

04/04/2013

MAÏK VEGOR / Jacques Coutela

 

Si vous possédez quelques ouvrages signés Maïk Vegor

Ou de tout autre pseudonyme utilisé par Jacques Coutela, (lire ci-dessous pour plus de détails)…

Et que vous désirez vous en séparer (vente, échange…) n'hésitez pas à nous contacter ! 

 

Wanted_Maïk-VEGOR.jpg 

A lire LE CHATEAU SANGLANT et LE RAJAH POURPRE, il ne fait pas de doute qu'il conviendrait de tirer d'un oubli relatif (ou du mépris, ce qui est peut-être pire) les ouvrages de MAIK VEGOR. Très proches du fumetto horrifico-érotique de la même époque (les 70's), avec son lot de femmes fatales désinhibées, cette série fait aussi songer aux derniers films gothiques, italiens ou espagnols, certes moins côtés que les HAMMER de la décennie précédente mais aussi plus sexy et sanguinolents.
MAIK, aristocrate libertine mais aussi savant fou à la recherche de la vie éternelle (dans le premier tome, elle ramène son mari à la vie en sacrifiant horriblement des innocents), est un personnage très fort, qu'on verrait bien incarné par une SOLEDAD MIRANDA au cinéma. Ou par la ROSALBA NERI de LADY FRANKENSTEIN. Il y a du JESS FRANCO dans l’œuvre de MAIK VEGOR. Un soupçon de vulgarité porno soft (l'auteur a aussi signé des ouvrages du genre, les MARYLIN) bizarrement allié à une très belle histoire d'amour fou, une sorte de romantisme noir adapté à l'ère de l'amour libre.

La collection TERRIFIC, sans doute conçue pour modestement concurrencer les ANGOISSE, a aussi publié du MAURICE PERISSET, ce qui n'est pas rien. Elle avait, du moins lors de sa première vie éditoriale, la particularité de comporter de chouettes illustrations intérieures. Ainsi qu'un goût plus prononcé pour le gore que sa consœur du FLEUVE NOIR (même si le sympathique MAX-ANDRE RAYJEAN aimait bien ça aussi). En témoignent les dessins ultra sadiques d'un pourtant médiocre UN MONSTRE VA NAITRE, ou les scènes grand-guignolesques des MAIK. Ainsi dans le premier tome, MAIK ET LE CHATEAU SANGLANT, la belle fait bouillir vivant son amant (pour offrir son squelette à une école d'infirmières !). On peut aussi citer des victimes dévorées par des rats ou des expériences sur des cobayes humains à la limite du Torture Porn (le labo de MAIK est d'ailleurs une ancienne salle de tortures !). Si l'on ajoute une pincée de scatologie, de cannibalisme, d'humour très noir et de (quasi) nécrophilie, on comprendra aisément l'intérêt d'une telle oeuvre pour les lecteurs de SUEURS FROIDES.

MAIK, BATHORY, même combat ? Presque ! Sa cruauté est sans limite, comme l'amour qu'elle voue à son défunt mari. On se demande aussi comment MAIK VEGOR n'est pas réapparue ensuite dans la fameuse collection GORE, qui l'aurait aisément accueillie. Trop de temps avait peut-être passé… encore que des "angoisseurs" comme KURT STEINER, ARNAUD, ANDREVON ou PELOT y commirent pourtant de nouveaux méfaits.

MAIK VEGOR, l'auteur, transcende un peu le style bateau du roman de gare moyen par une langue classique, souvent belle et maîtrisée. Ce qui achève d'en faire une oeuvre à redécouvrir d'urgence.
Qui était MAIK VEGOR ? Selon certaines sources internet, le luciférien JACQUES COUTELA, auteur de romans populaires et d'ouvrages d'occultisme, qui bossa notamment pour le monde du X, et qui finit malheureusement par se suicider. On lira avec intérêt un article sur EZO OCCULT qui en dit long sur l'auteur. Le lien est fait avec MARYLIN VALOJIE, qui était un autre pseudo de MAIK VEGOR, comme nous l'apprenaient LES CAHIERS POUR LA LITTERATURE POPULAIRE N°6 (1986). De là à penser que VEGOR et COUTELA étaient une seule et même personne, il n'y a effectivement qu'un pas. Au fond, cela a moins d'importance que le charme peut-être désuet des MAIK.

 

SUEURS FROIDES

( http://www.sueursfroides.fr/critique/maik-sexy-gothique-seventies-2107 )

 

-----------------------------------------------------------

 

Paru initialement voilà plus de trente ans, "Maïk et le château sanglant" réserve bien des surprises aux amateurs de littérature gothique et d'épouvante qui voudront le découvrir. Surprises garanties…

J'ai découvert cette année ce roman d'épouvante fort intéressant. Il s'agit d'un livre étrange, très loin du politiquement correct. Mes affections surréalistes ont été comblées, et j'arrivais difficilement à m'arracher à la lecture de cet ouvrage insolite.

Le lecteur y découvre Maïk Campbell O' Connor, jeune veuve qui habite dans un château perdu dans la lande écossaise et hanté par le fantôme d'Edouard II. Nerveuse et excentrique, Maïk ne s'encombre pas de scrupules : tout est bon pour parvenir à ses fins. Passionnée par les sciences et obsédée par la vie après la mort, Maïk cherche à ressusciter son mari, Walter, qui vient de mourir alors que le roman débute. Elle parvient à récupérer son cadavre et le dissimule dans une salle souterraine, dans laquelle elle se livre à ses tentatives pour le ramener à la vie. Le tout est expliqué à l'aide de termes scientifiques dont je ne peux évaluer la crédibilité, mais qui ajoutent une touche de bizarrerie au roman. Il serait dommage de trop en dire, sinon que le roman dévoile sa trame sadienne et parfois cauchemardesque sans oublier de recourir à un humour noir qui ne manque pas de piquant. On peut, ici, véritablement parler d'horreur gothique, et il faut saluer la créativité de l'auteur qui parvient à imaginer les développements les plus retors à partir d'une situation classique. Le livre contient plusieurs morceaux d'anthologie. Une réédition serait souhaitable, mais, bien sûr, dans la situation actuelle, ce serait très surprenant…

La collection "Terrific" qui accueillit la première édition de ce roman s'interrompit après la publication de cinq romans consacrés au personnage de Maïk, malgré quatre titres annoncés mais jamais parus, dont le très beau La sorcière aux yeux d'automne et Maïk et le docteur End. Il est permis de le regretter…

Selon mes recherches, le pseudonyme de Maïk Vegor dissimulait en réalité Jacques (Jack) Coutela, occultiste français et représentant de la Wicca International Witchcraft en France, décédé en 1995. Coutela a publié un grand nombre de romans, il semble très complexe de reconstituer sa bibliographie dont même la Bibliothèque Nationale de France n'a pu mettre les pièces du puzzle en place. On sait, en tout cas, que Coutela publia aussi sous l'identité de Marilyn Valojie.

Pour vous donner une idée de son écriture, voici un extrait du roman, non dépourvu d'humour. Dialogue entre Maïk et un homme de main :

 

- Vous êtes une vipère, madame !

- Non, un scorpion. C'est tout aussi venimeux, et ce petit arachnide correspond à mon signe zodiacal. Au fait, quel mois es-tu né ?

- En juillet, sous le cancer…

- Vois-tu ? Nous sommes faits pour nous entendre. Tu es un adorable crustacé aimant la vie publique. Un jour prochain, si tu es bien sage, tout le monde te contemplera. Tu auras une vie publique agréable, je peux te l'assurer.

 

Bonne visite de ce château tortueux…

 

Frédérick Durand

( http://www.coteblogue.ca/articles/les-mondes-etranges-de-maik-vegor/ )

 

------------------------------------------------------------

 

Jacques Coutela a été très prolixe dans l’écriture pour laquelle il avait une grande facilité. Il a écrit d’excellents livres sur l’astrologie, sur les pentacles, il a souvent écrit sous des pseudos comme R. P. Johannès pour "Le manuel pratique de la sorcellerie occitane". Il a aussi écrit des livres sur la magie, sur les OVNI, (eh oui), et beaucoup moins connu il a aussi écrit des romans policiers, et, sous le pseudo de Maryline Valojie :

"La revanche du destin"

"Vengeance sur les chapeaux de roues"

"Mon amour d’Emir"

"Sensuellement vôtre"

"Marilyn et les filles"

"Marilyn hippi"

"La minette à Camille"

Il a écrit aussi sous le nom de Maryline Baker, etc., pas mal de livres érotiques, et pour des revues comme Astro…. Mais aussi pour des revues classées X. Il a connu "Défi" au début des années 70 lorsqu’il écrivait des romans érotiques. Cette société a publié des romans photos dont il écrivait les dialogues. Il a écrit aussi une bande dessinée dite pour adulte : "Marie la Sorcière", éditée en 1985.

Il a été excessivement prolixe dans l’écriture, Il a écrit au moins 300 ouvrages si ce n’est plus en prenant à chaque fois des pseudos différents correspondants à une classification de romans. Lorsque je lui parlais des livres qu’il avait écrits, il en avait tellement écrit ! qu’il ne savait plus du tout où il en était. Il écrivait pour le plaisir de raconter, car il se fichait complètement du devenir financier de ses ouvrages. Il concluait un contrat, il était conscient d’être "roulé" mais affichait un certain fatalisme, car il pensait déjà à autre chose. Sauf sur la fin où il avait eu des velléités de révolte, car il avait de gros problèmes financiers.

Il est facile pour qui connaît son style d’écriture de le reconnaître.

 

Old Mélusine

( http://www.esoblogs.net/3960/petite-mise-au-point-sur-l-ancienne-wicca-francaise-dite-wicca-international-witchcraft/comment-page-1/ )

 

Voir également le blog de Gérard Menoud, en complément du texte de Old Melusine.

> http://menoud.unblog.fr/category/la-wicca/

 

Ne serait-ce que pour les petites anecdotes sur des chef-d’œuvres impérissables façon : "Etudiantes vicieuses pour vendanges juteuses".  

  

jacques coutela,maïk vegor,collection terrific,marilyn valojie,maryline baker,le petit grimoire,wicca,wicca international witchcraft,sorcellerie,luciférianisme

 

---------------------------------------------

 

Sur ce blogue, j’ai eu l’occasion de parler à quelques reprises d’un auteur étonnant (et méconnu) : Marilyn Valojie (1925-1995), alias Marilyn Baker, Marco, Maïk Vegor et peut-être encore quelques d’autres (Cona Rankin ?). De son vrai nom Jack Coutela, l’ex-dirigeant de la Wicca International Witchcraft est mort dans des circonstances tragiques après avoir mené une existence singulière, laissant derrière lui une œuvre hétéroclite et difficile à circonscrire. S’y côtoient romans fantastiques et d’épouvante, polars, romans historiques, récits sentimentaux, écrits ésotériques, bandes dessinées, etc. Ces livres ont souvent été publiés par des éditeurs éphémères (Monnet, Odepi…) dans des collections tout aussi éphémères (Terrific, Magie/Sorcellerie…). S’il écrivait sans cesse, semble-t-il, Coutela ne connut jamais la fortune grâce à ses écrits. Pourtant, son style est aisément reconnaissable par certaines constantes, notamment une obsession pour les héroïnes dont le nom commence par la lettre M (Maïk, Mic, Marghrete, Marilyn, Maryse, Marie et ainsi de suite). 

À la lecture des cinq romans qui forment le cycle consacré au personnage de Maïk, il est permis de regretter que les romans d’angoisse de cet auteur n’aient pas connu un plus grand retentissement. Selon Bernard Joubert (Dictionnaire des livres et journaux interdits), la Commission de surveillance française demanda, sans l’obtenir, la triple interdiction de certains volumes de la série pour les motifs suivants : "recherche constante de l’horreur", "illustrations malsaines" et même (mon favori !) "récits de supplices atroces et compliqués" !

Je me demande ce que sont devenues les archives de cet auteur, archives qui contiennent probablement des manuscrits inédits (le cycle consacré au personnage de Maïk n’a pas été publié dans son intégralité, par exemple). 

Les rééditions des œuvres de J. Coutela sont rares, comme on s’en doute.

Toutefois, cette année, l’un des romans signés Marilyn Valojie a eu cet honneur, j'ai nommé : "Pour le bonheur de Maryse". La réédition est parue en mai dernier dans la collection "Le Cercle Poche", qui réunit des romans érotiques d’une grande variété. Cet étonnant récit n’est certes pas destiné au grand public, ne serait-ce que par son sujet : la clystérophilie, autrement dit l’émoi érotique produit par les lavements !

On reconnaît ici la "patte" de l’auteur, habitué des narrations au "je". C’est un conteur habile qui sait garder le lecteur en alerte grâce à un style à la fois simple et fluide. Malgré les paraphilies abordées, il parvient – à mon avis – à éviter de sombrer dans le scabreux. Évidemment, c’est une question de point de vue, et je n’ai aucune peine à imaginer les cris scandalisés que pourraient pousser certains lecteurs en découvrant cet ouvrage.

Le roman baigne dans une atmosphère joviale qui fait écho au titre. La narratrice, Maryse, recherche avant tout l’épanouissement en compagnie d’amis qui ne jugent pas ses singularités, et le roman se permet quelques réflexions au sujet du conformisme sans pour autant donner dans le didactisme ou la propagande. Une fois terminé, l’ouvrage laisse une impression d’hédonisme heureux, surtout qu’il emploie par moments un certain humour et qu’il pose un regard affectueux sur les différents personnages qui le peuplent, des personnages bienveillants et attentifs les uns envers les autres…  

Ci-dessous, une revue ésotérique dirigée par Miss Valojie :

 

Miss Valojie - petit grimoire 3.jpg 

À présent, ce qu’il faudrait rééditer, hormis les Maïk Vegor, c’est la longue saga consacrée au personnage de Marilyn (7 tomes), laquelle se concluait par un métissage de fantastique et d’érotisme : Marilyn et les filles. Un huitième volume (Marilyn en croisière) fut annoncé par l’éditeur (Polyéditions), mais ne parut jamais. Poussait-il plus loin l’exploration d’une "littérature sorcière" ?

 

Frédérick Durand

( http://frederickdurand.blogspot.fr/2011/12/pour-le-bonheur-de-maryse-ou-le-curieux.html )

22/01/2013

Blade / Le Survivant

 

Petite note « temporaire » à l’attention de nos fans de Blade et du Survivant : …

Cette fois, c’est la dèche la plus noire… nous n’avons plus rien en stock !

Si, c'est à nouveau bon, on a re-rentré une pleine cargaison de Blade ! 

Vous pouvez nous faire passer vos listes de recherche ! 

Toujours pas de "Survivant" par contre, désolés. 

 

 

blade,richard blade,lord leighton,jeffrey lord,le survivant,john thomas rourke,jerry ahern,survivalisme,science fiction,heroic fantasy

blade,richard blade,lord leighton,jeffrey lord,le survivant,john thomas rourke,jerry ahern,survivalisme,science fiction,heroic fantasy

N.B : si vous en avez à vendre ou à échanger…

19/12/2012

Catherine L. MOORE

 

Catherine L. MOORE : « Jirel de Joiry »

 

Quatrième de couverture : « Jirel est une jeune amazone rousse, éprise de voyages occultes et qui trouve son accomplissement dans le fracas des armes et l'éclaboussement du sang. Elle vit au château de Joiry, en France, au Moyen Age, et mène, en solitaire, une vie guerrière. Lorsque débutent les aventures de Jirel, le Sire Guillaume est parvenu à forcer les défenses de Joiry et s'est emparé de la châtelaine, décidé à lui faire partager sa couche. Jirel n'hésite pas alors à évoquer des puissances innommables pour s'engager dans un autre univers, afin d'en ramener l'arme qui lui permettra de vaincre Guillaume. C'est au cours d'une de ces incursions dans l'outre-espace qu'elle rencontre Northwest Smith, le héros de Shambleau. Quelle étrange flamme pourra jaillir entre l’aventurier venu du futur et la belle Jirel de Joiry ? »

Kurgan : Très certainement certaines des nouvelles d’Heroic Fantasy parmi les plus sombres qu’il m’ait été donné de lire… C.L Moore égale ici le grand R.E Howard de Solomon Kane, Bran Mak Morn ou Cormac Fitzgeoffrey, surpasse en noirceur et en folie Moorcock et son Elric et nous invite à un voyage aux enfers dont on ne ressort pas indemne ! Grand !!!  

 

Editions J’ai Lu poche – 1974 – 244 pages – 150 grammes.

Quelques infimes marques de manipulation(s) sur tranche et quatrième de couv', mais excellent état général. Tranche non cassée, intérieur sain et propre : "bon+" !

>>> 3 €uros. / disponible.  

 

( Ailleurs  =  4 €uros sur ebay / 5,90 € sur librys.fr / 4,56 € sur decitre.fr )

 

MOORE - Jirel de Joiry.jpg

 

Jirel de Joiry, fière châtelaine et guerrière du Moyen Âge, est la cousine fantasy de Northwest Smith, du fameux John Willard, la grande sœur tragique de Red Sonja ou de la reine Boudicca. Du manoir de Hellsgarde à la tour de Jarisme, c’est toujours dans un univers de magie insensée, ( cauchemardesque à la Lovecraft ), qu’elle défie les plus grands sorciers, combat des créatures immondes et affronte un grouillement d’ennemis sanguinaires. Un pur régal pour les curieux de SF à l’ancienne, tendance pulp magazines. L’américaine C.L Moore fut d’ailleurs l’une des premières femmes à s’y consacrer, ouvrant la voie à la flamboyante Nathalie Henneberg. Ces six nouvelles écrites dans les années 30 et publiées dans le célèbre Weird Tales, résonnent du fracas des armes, des assauts barbares mais surtout de l’influence furieuse du grand Howard. Selon les meilleurs Conan,  notre belle héroïne massacre à tour de bras ( de rapière ! ) un peu de tout – on ne s’embarrasse pas alors de racisme – et voyage, comme il se doit, au fin fond de contrées infernales, visqueuses, dignes des monstrueuses toiles de Hieronymus Bosch. En dépit de quelques clichés, ce pourrait être l’une des ré-éditions [1] les plus excitantes ( et musclées ! ) du moment ; de quoi se remettre à croire aux démons noirs, aux centaures ou à Kalidor, Hellboy et Barbarella…

 

W.L – Chronique empruntée à réfléchir et Agir N°39, Automne 2011. 

 

[1]  Vient d’être ré-édité chez « Folio SF » / 7,30 €uros en librairies. 

14/12/2012

L’essor de Lucifer

 

Gavin BADDELEY : « L’essor de Lucifer »

 

Le satanisme est la religion du rebelle. Des premières messes noires aux spectaculaires blasphèmes antichristiques de Marilyn Manson, le satanisme est, depuis des centaines d'années, l'expression théâtralisée du véritable individualisme. L'Essor de Lucifer est la première histoire populaire du satanisme : l'auteur se livre à une analyse fouillée et exhaustive, rendant accessible à la fois le texte de l'Ancien Testament et les paroles des groupes de Black Metal.

Largement illustré, cet ouvrage se propose d'explorer et d'éclairer les secrets les plus noirs de la culture populaire. Il livre enfin les interviews exclusives du défunt fondateur de l'Église de Satan, (Anton LaVey) ; du mage et réalisateur Kenneth Anger ; ainsi que des fondateurs démoniaques du Black Metal. Vous y trouverez, entre autres, les derniers mots enregistrés d'Euronymous, membre de Mayhem brutalement assassiné.

 

Camion Noir 2006.

461 pages – 21x15 cms – 610 grammes.

Etat = Quelques (inévitables, mais infimes) traces de stockage/manip’… mais rien de bien notable ! Intérieur sain et propre, état général entre bon+ et très bon !   

>>> 20 €uros. / Vendu !

 

Prix neuf / indiqué sur le livre – quatrième de couv : 28 €uros.

Ailleurs =  10,70 à 25 €uros sur Priceminister / 19 €uros sur Amazon.fr

 

Camion Noir - L'essor de Lucifer.jpg

>>> Chronique sur Metal Impact