Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2016

Rencontres de l'imaginaire / Cuisery, 2016.

Cuisery / Village du livre

http://cuisery-villagedulivre.com/

*  *  *  *  * 

25 et 26 juin :

Les RENCONTRES DE L’IMAGINAIRE…

plus d’infos:

Site: 71emedimension.jimdo.com

ou facebook: la-71eme-dimension

cuisery,saône et loire,vide-grenier du geek,rencontres de l'imaginaire,science-fiction,fantasy,fantastique,jeux vidéos,dvds,comics,b.d,mangas,affiches,livres,livres sfff,figurines

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

28/05/2016

Vide-grenier du Geek & Rencontres de l'imaginaire / Cuisery, 2016.

Cuisery / Village du livre

http://cuisery-villagedulivre.com/

*  *  *  *  *

5 juin : Vide-grenier du Geek

Ancienne école primaire de Cuisery (71 - Saône et loire) 

(à côté du Centre Eden)

Spécialisé Geek, ce vide grenier proposera : Jeux vidéos, Consoles, DVDs, 
Comics/BD, Mangas, Affiches, Livres SFFF, Figurines, Goodies, Jeux de cartes…

Entrée gratuite pour les visiteurs / Buvette et restauration

Exposants 3 € le mètre linéaire en extérieur (préau complet)

cuisery,saône et loire,vide-grenier du geek,rencontres de l'imaginaire,science-fiction,fantasy,fantastique,jeux vidéos,dvds,comics,b.d,mangas,affiches,livres,livres sfff,figurines

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

*  *  *  *  *

25 et 26 juin :

Les RENCONTRES DE L’IMAGINAIRE…

plus d’infos:

Site: 71emedimension.jimdo.com

ou facebook: la-71eme-dimension

cuisery,saône et loire,vide-grenier du geek,rencontres de l'imaginaire,science-fiction,fantasy,fantastique,jeux vidéos,dvds,comics,b.d,mangas,affiches,livres,livres sfff,figurines

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

11/10/2015

Jean-Louis Humblet : Les tourbières de la peur

 

Jean-Louis Humblet : Les tourbières de la peur

 

« Histoires et Légendes », n°3

 

Ce livre comprend cinq récits :

 

- Les entrailles de la terre

- Le rôdeur de l'au-delà

- La mort qui pleure

- La cloche fantôme

- Les tourbières de la peur

 

Présentation de l'éditeur :

Quelque part dans le nord, il existe une singulière région marécageuse : le plateau des Hautes-Fagnes. Lorsqu'au cœur de ces tourbières le brouillard nous isole du reste du monde, vous vient alors le sentiment que les choses les plus invraisemblables, les plus inquiétantes peuvent arriver... et dans les Tourbières de la Peur, elles arrivent !

Les nymphes des bois apparaissent, d'étranges gardiens veillent sur les secrets du Couvent Noir, une race d'êtres supérieurs surgit du plus profond des âges, les déjections démoniaques ressuscitent les morts, et les autels préhistoriques se muent en portes vers d'autres mondes...

 

Note de Kurgan : une B.D bourrée d’humour, quelque part entre les sombres légendes de nos terroirs, chères à Claude Seignolle, et le « réalisme fantastique » de Robert Charroux.

 Le Lombard, édition originale de 1991 / 64 pages.

22,5 x 29,5 cms / 520 grammes.

 

Etat = Bon+ ! Quelques infimes marques/traces de manip’ et lectures de-ci de-là, un petit choc au bas du dernier plat… mais rien de franchement notable pour autant !

(Juste des considérations de maniaque dans mon genre !)…

Un bel exemplaire, qui ne demande qu’à rejoindre vos rayons.

 

>>> 5 €uros. / disponible

 

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

 

Ailleurs = entre 4 et 7,90 €uros sur Amazon.fr

Entre 3,50 et 8 €uros sur Priceminister. 

 

 

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

 

http://www.bedetheque.com/serie-5712-BD-Tourbieres-de-la-peur.html

  

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

jean-louis humblet,les tourbières de la peur,bande dessinée,b.d,fantastique,terroir,légendes de nos campagnes,réalisme fantastique,claude seignolle,robert charroux,humour

04/08/2015

James BLISH : « Pâques noires » (NéO)

 

James BLISH : « Pâques noires »

 

Résumé :

La magie, dans « Pâques noires », n'est plus artisanale. Le magicien blanc n'imagine pas de calculer un horoscope sans consulter les satellites météorologiques auxquels il est relié par télévision. Quant au magicien noir, c'est dans un palais italien qu'avec une précision d'industriel, il enregistre ses commandes et veille sur son chiffre d'affaires.

Cet esprit résolument moderne est fait pour séduire un homme tel que Baines, magnat du trafic d'armes, qui vient s'assurer les services du sorcier. Baines est à la tête d'un trust d'importance mondiale, dont les activités sont en train de se ralentir dangereusement. Car qui dit armes dit guerres et, depuis l'invention de la bombe atomique, les puissances nucléaires font preuve d'une fâcheuse tendance à se tenir sur leur quant-à-soi. Baines, qui aime sincèrement son métier, ne saurait se contenter des conflits minuscules que sa société fomente dans les régions encore primitives du globe. Il est venu demander au sorcier d'entreprendre pour son compte une œuvre de grande envergure.

Le sorcier accepte, évidemment, et invoque le concours des puissances infernales. Livrés à leur malignité naturelle, que vont faire les démons ? Et regagneront-ils docilement leur bercail à l'aube, comme le veut la tradition ?

Cette histoire, James Blish la raconte avec un sérieux imperturbable, et surtout avec un réalisme qui fera courir des frissons glacés dans le dos des plus sceptiques.

 

L’auteur : 

Après des études de zoologie et de biologie effectuées à l'université de Colombia, James Blish (1921-1975) se tourna quelque temps vers les carrières d'agent en relations publiques et de conseiller littéraire. Venu relativement tard à la S.F, il s'y fit une réputation d'intellectuel. En fait, cela désignait autant son intérêt pour les théories philosophiques et scientifiques d'avant-garde que sa curiosité envers les domaines « marginaux » du savoir tels que la parapsychologie, l'occultisme ou la démonologie. D'ailleurs, en dehors de ses préoccupations habituelles, Blish rédigea une vie du philosophe Roger Bacon (« Doctor Mirabilis », 1964).

 

NéO (Nouvelles éditions Oswald) – 1983.

151 pages – 20,5 x 14 cms – 180 grammes.

Etat = quelques p’tites marques/traces de manipulations par-ci par-là, mais rien de vraiment notable pour autant. Les plats sont un peu « matifiés » mais O.K, la tranche n’est pas cassée et l’intérieur est propre et sain, avec un papier resté bien blanc.

Un NéO aux sabots fourchus !

>>> 5,50 €uros >>> 4,50 €uros. / disponible.

 

BLISH_Pâques-Noires_01.jpg

 

Ailleurs : de 5,49 à 12 €uros sur Amazon.fr (sept livres sur douze entre 9 et 10 €uros)…

Entre 6 et 14 €uros sur Priceminister (annonces sérieuses avec photos et descriptions), avec – là aussi –

une majorité d’ouvrage entre 8 et 10 €uros. De 8 à 12 €uros sur abebooks.fr.

 

BLISH_Pâques-Noires_02.jpg

BLISH_Pâques-Noires_03.jpg

25/06/2015

Romenay (71) - Rencontres du Fantastique et de la Science-fiction

 

Du 3 au 5 juillet 2015  

 

3èmes rencontres

du Fantastique et de la Science-fiction.

 

 

À Romenay (71, à la frontière de l’Ain et de la Saône-et-Loire, à proximité de Tournus et Cuisery, canton de Cuiseaux).

 

 

- Vendredi 3 juillet à partir de 18 h - vernissage à la galerie des arts de Romenay.

 

- Samedi 4 juillet à partir de 14h - Conférences/débats et film à la salle des fêtes.

 

- Dimanche 5 juillet de 10h à 18h - Marché du geek, au quartier des arts de Romenay.

 

 

Fans de S.F et de Fantastique, réservez votre fin de semaine !

 

 

Pour informations complémentaires, questions, etc…

Adressez vous à :

 

 

La Société des arts de Romenay (Association 1901)

 

3 rue des Hôtelets / La Maison Penchée/ 71470 Romenay.

 

lasocietedesarts@yahoo.fr

 

Tel: 03.85.40.38.22

 

-----------------------------------------

 

Site de la Société des arts de Romenay

 

Facebook de la Société des arts de Romenay

 

Affiche_la71èmeDimension_02.jpg

IMG_0580-02.jpg

19/06/2015

Bucquoy & Hernu / Alain Moreau (Vol.4) : La double lune de Berlin

 

Bucquoy & Hernu

Alain Moreau (Vol.4) : La double lune de Berlin

 

Alain Moreau, policier à Bruxelles… des enquêtes où fantastique totalement déjanté (voire « halluciné ») et univers punk s’entremêlent… un style et des ambiances très années 80, dans l’esprit des grandes heures du mythique Métal Hurlant ! SEX, drugs & Rock’n’Roll !

 

Ansaldi éditions, E.O 1987.

Dernier tome d’une série numérotée 0 à 4 / B.D pour adultes.

21,5 x 29,2 cms – 48 pages / 44 planches – 350 grammes. 

 

Etat = deux marques/traces de manipulations et/ou stockage en haut de premier plat (discrètes néanmoins, du genre qui ne se voient qu’en « lumière rasante » !) et c’est à peu près tout ce qu’il y a à signaler ! Tranche parfaite, intérieur parfait, plats bien brillants, un bel exemplaire… tout à fait bon pour le service !

 

>>> 5 €uros. / disponible.

 

BERLIN_Bucquoy-Hernu_01.jpg

BERLIN_Bucquoy-Hernu_02.jpg

 

-----------------------------------------------------

 

La série : http://www.bedetheque.com/serie-2065-BD-Alain-Moreau.html

 

-------------------------------

 

BERLIN_Bucquoy-Hernu_03.jpg

BERLIN_Bucquoy-Hernu_04.jpg

 

Quelques avis, pêchés sur la Bdthèque...

> http://www.bdtheque.com/main.php?bdid=271&action=6  

 

(…) Une violence crade et malsaine dans une Belgique décadente peuplée d'une faune constituée de prostituées, de bandes de motards, de voyous, de punks, de trafiquants et de rebuts de l'humanité prêts à tout pour survivre.

Quand j'ai vu ça, je n’en croyais pas mes yeux, je me demandais comment ça pouvait exister, et en même temps, j'étais un peu amusé par cet aspect très anti-politiquement correct (…) le dessin de Hernu est d'une rare violence, avec des couleurs agressives au service d'histoires dures et provocantes, avec une succession de séquences très crues qui s'interdit toute censure.

C'est dévastateur, trash, par endroits dégoûtant, ça va très loin... même Ranxerox n'est pas autant azimuté, et pourtant, ce n’est pas non plus une lecture d'enfant de chœur. 

Je ne peux pas dire que j'aime ce style de Bd, même graphiquement, car le dessin n'est pas joli, mais ça surprend (…) de la pure provoc, au ton dérangeant, réservé à un lectorat averti.

Le problème c'est de les trouver... même en bouquinerie, je crois n'en avoir jamais vu ; j'ai pu les lire parce qu'un voisin me les a prêtés, et il y tient, le bougre... (Agecanonix)

Le dessin est classique, à la limite du trait naïf parfois, et les couleurs sont plutôt vives. Ce qui crée un décalage intéressant avec le propos nauséeux souvent. Cette dichotomie entre l'histoire et le dessin renforce le sujet traité. L'atmosphère devient tendue et ne lâche plus le lecteur qui se fait prendre par ce trait simple, pour mieux l'amener dans les bas-fonds de l'humanité. (yann75000) 

------------------------------------- 

 

BERLIN_Bucquoy-Hernu_05.jpg

 

"Alain Moreau", une bd difficilement trouvable, qui n'est plus éditée et qui mériterait d'être rééditée. Mais qui ne le sera probablement jamais.

(…) Un dessin "daté" qui s'améliore d’album en album pour atteindre dans le quatrième tome, une certaine "beauté" (terme tout relatif, encore plus ici). Un scénario résolument original, provocateur, gore et pornographique. Et là aussi ça va crescendo jusqu'au quatrième tome où on imagine mal comment les auteurs pourraient aller plus loin.

Âmes sensibles, abstenez-vous. C'est d'un cynisme assez désespérant. Et d'une très grande violence : foetus arrachés vivants du ventre de leur mère, castration et j'en passe…

Je comprends que l’on puisse trouver ça totalement abject. Mais (…) tout cela est traité de manière tellement viscérale et absurde que ça prend aux tripes. Il y'a des moments de rare félicité dans ces albums, des moments où ça décolle vraiment, des passages totalement fous où l’on est littéralement emporté par la verve cynique, surréaliste et anarchisante de Bucquoy. Et ce malgré certaines maladresses narratives qui confèrent pourtant à l’ensemble une espèce d’aura « trash » pas désagréable.

Ce que j’aime le plus, c’est le caractère toujours incongru de ces histoires. Rien n’est expliqué jusqu’au bout, une bonne part est laissée à l’interprétation et à l’imagination du lecteur.

C'est à lire… j'ai rarement vu ça en bd,  à part peut-être le "Gilles Hamesh" de Jodorowsky.

(ArzaK)

 

BERLIN_Bucquoy-Hernu_07.jpg

BERLIN_Bucquoy-Hernu_08.jpg

BERLIN_Bucquoy-Hernu_06.jpg

12/03/2015

Sir Terence David John Pratchett

 04_1ddae980291587cb8e3c6ea63ca342aa.jpg

02_terry-pratchett-3547172.jpg

07_article-1203622.jpg

Terry Pratchett

Sir Terence David John Pratchett / 28 avril 1948 12 mars 2015.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Terry_Pratchett

05/03/2015

Catalogue Livres

 

Catalogue Livres / Janv 2015.

 

Amateurs de lecture…

Notre « catalogue livres » (consultable sur le Bouquinorium) est pour vous !

Une sélection de plusieurs centaines d’ouvrages, répartie en cinq grands « chapitres », pour plus de simplicité.

Des tarifs « hors concours » (l’immense majorité de nos livres vous sont proposés à des prix allant de 2 à 4 €uros !), y compris pour ce qui en est des frais de port ! (Comptez entre 6 et 7,50 €uros pour un colis de 3 kilos, selon les options souhaitées : suivi, assurance, remise en mains propres, etc… / 3 kilos !)

 

Cliquez sur les mots en bleu…

Et découvrez 276 pages de rêve(s) et d’évasion(s)…

 

Chaque chapitre peut être consulté en ligne (clic gauche) ou téléchargé sur votre disque dur (clic droit « enregistrer le lien sous… »), et ce au format « .pdf » ou au format « .doc », selon vos préférences.

 

------------------------

 

Chapitre 01 : 

Science-Fiction, Heroic-Fantasy et Fantasy, de Tolkien à Star Trek / 85 Pages

Fans de Clifford D. Simak, de Frank Herbert, d'Asimov et de Fantasy... à vos marques !

Et puis les classiques : Poul Anderson, Star Trek, Blade, J.R.R Tolkien, Jack Vance, Moorcock, Brussolo, Sadoul, la SF française du Fleuve Noir, Van Vogt, Theodore Sturgeon, Pierre Pelot, Silverberg, George Orwell, Norman Spinrad, G.R.R Martin, Robert Heinlein, Philip K. Dick... des vaisseaux spatiaux fonçant au travers des galaxies et des créatures venues d'ailleurs ! 

 

Chapitre 02 : 

Fantastique, horreur, ésotérisme et mystères… sorcellerie et ufologie / 45 Pages

Les grands classiques de la littérature Fantastique, les "couvertures rouges" de la collection l'Aventure Mystérieuse, Roland Villeneuve, Carlos Castaneda, Jacques Bergier et Robert Charroux, le Vaudou et la Sorcellerie, Claude Seignolle, Graham Masterton, Dean R. Koontz, Cthulhu et... d'Anne Rice à Jean-Paul Bourre en passant par Ray Garton, tout un tas de vampires aux dents longues !

 

Chapitre 03 : 

Enquêtes, polars, thrillers et espionnage… San-Antonio et Série Noire / 56 Pages

Serge Brussolo, Serial killers, Robin Cook, James Ellroy, Hannibal Lecter, Mary Higgins Clark, Auguste Le Breton, Cizia Zykë, Patricia Cornwell, le Zodiaque, Arsène Lupin, Gaston Leroux, Simenon, Maigret, San-Antonio, David Morrell, espions et espionnage, Claude Rank, Madame Claude, Série Noire, José Giovanni, ADG, Helen Mc Cloy et Scotland Yard... polars, thrillers et re-polars ! 

 

Chapitres 04 : 

Livres et romans historiques, seconde guerre mondiale et Indochine / 44 Pages

Benoist-Méchin, Georges Duby, Jean Markale, Bernard Lugan, Jean Mabire, Pierre Miquel, Erwan Bergot, Georges Fleury, Général Bigeard, Georges Blond, André Brissaud, Günter Grass, Saint-Loup, Jean Lartéguy, Christian Malbosse, Guy Sajer, Alphonse Boudard, Sven Hassel, Christian de La Mazière, Albert Speer, Indochine, seconde guerre mondiale, campagnes napoléoniennes, guerre d'Algérie, etc...

  

Chapitre 05 : 

Terroir et truculences… grands classiques, philosophie et érotisme / 46 Pages 

Barbey d'Aurevilly, Robert Brasillach, Louis-Ferdinand Céline, Knut Hamsun, Drieu La Rochelle, Umberto Eco, Hermann Hesse, Ernst Jünger, Charles Maurras, Henry de Montherlant, Roger Nimier, Oscar Wilde, Antoine Blondin, Georges Blond, René Fallet, Jean Giono, Pierre Mac Orlan, Cizia Zykë, Aldous Huxley, Cioran, Mishima, George Orwell, Bernard Clavel, Claude Seignolle, Henri Vincenot, Emmanuelle Arsan, Sade, Régine Deforges, Henri Miller, Michael Moorcock, Pauline Réage, etc...

 

----------------------------------------

 

276 pages au total des 5 chapitres, plus d’un millier de références !

( Entre 5 et 7 ouvrages présentés par pages )…

 

Cliquez sur les mots en bleu…

 

----------------------------- 

 

Et tout n’est pas en catalogue !

Comme vous pourrez le constater en parcourant notre Bouquinorium.

( Le stock complet compte plusieurs milliers de livres )…

Alors morbleu, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos listes de recherche !    

livres,catalogues livres,science-fiction,fantasy,fantastique,polars,thrillers,espionnage,histoire,grands classiques,terroir,philosophie,spiritualité,ésotérisme,ufologie,mystère,occultisme,érotisme

01/10/2014

Cradle of Fear

 

Cradle of Fear ( DVD / U.S.A - U.K / 2000 ).

 

Résumé figurant au dos du DVD : 

 

« Quand tombent les ténèbres… Satan est son seul maître ».

Kemper n’a d’humain que l’apparence. Tueur en série et adorateur de Satan, il frappe qui il veut quand il veut… même depuis le fond de sa cellule. Passé maître dans l’art d’agir à distance avec la complicité de son fils, il choisit soigneusement des proies qu’il prend à leur propre piège. Deux voleuses, un accro de mort en direct, un infirme prêt à tout pour marcher sur ses deux jambes… Les dés des maléfices de kemper sont jetés et personne ne semble en mesure d’arrêter le massacre !

- Extrême, monstrueux, CRADLE OF FEAR va très loin dans l’horreur. Fort d’effets spéciaux gores du studio Creature FX ( Hellraiser, La chute du faucon noir, etc… ), animé par l’une des plus grandes stars du rock britannique, Dani FILTH, et la torrrrride Eileen DALY ( Razorblade ), c’est un film à ne pas mettre devant tous les yeux.

« Quand Clive Barker rencontre Marilyn Manson », a titré Mad Movies.

 

Un film signé Alex CHANDON, avec Dani Filth, Stuart Loing, Eileen Daly, Louis Brownsell… 

Version française / Couleurs - 120 mns / Dolby Digital 5.1 - Format 4/3…

Bandes annonces / Galerie de photos / Making of…

DVD neuf encore sous cellophane : 12,50 €uros.

 

Attention : dernier exemplaire disponible !

 

 

Le deuxième long métrage d’Alex Chandon est de ces ratages glorieux dont on ignore un peu trop cruellement les charmes. La faute, sans doute, à une arrogance de mauvais aloi de la part du réalisateur (qui ne sera pourtant pas le premier à en faire preuve…) mais aussi à son ambition affichée de tourner l’un des films les plus gores de ces dernières années. Rien de tel pour se faire dégommer au premier tournant par de « très-intègres » cinéphiles, soucieux de prouver qu’ils n’en sont pas à leur première tâche de sang – intellectuelle, bien sûr…

De fait, « Cradle of Fear » souffre bel et bien de défauts rédhibitoires, qui l’empêcheront probablement de rejoindre les classiques du genre. Mais il serait dommage pour autant de négliger ses qualités, qui sont réelles, tout comme de le charger d’inepties honteuses, qui ne sont pas ce qu’on en a dit. 

En grand admirateur des productions anglaises Amicus, qui firent en leur temps concurrence à la Hammer, Alex Chandon reprend la structure des fameux « Tales from the Crypt » (1972) et surtout de « Asylum » (1972 itou), un nom qu’il donne d’ailleurs à l’asile d’aliénés (« Amicus Asylum ») où est enfermé le psychopathe sataniste Kemper. Quatre histoires différentes vont en effet se suivre comme de longs flashes-back dans l’enquête du détective Neilson, l’amenant progressivement à découvrir la vérité sur l’identité du tueur qui a sévit dans chacun des cas, jusqu’au dénouement final. 

Malheureusement pour nous, Chandon est loin de maîtriser un canevas aussi complexe. Pris entre une volonté maladroite d’être résolument moderne (la première histoire dégage une esthétique clipeuse incertaine et malvenue) et le désir de rendre hommage aux grands classiques (les deuxièmes et troisièmes histoires sont parfaites à cet égard), il offre un scénario et une mise en scène qui hésitent trop souvent à choisir la suggestion ou la lourdeur explicative, le plein cadre trash ou l’ellipse. Un méli-mélo qui se reflète exactement dans l’esprit du détective Neilson, dont on se demande parfois comment il passe d’une déduction à l’autre (un coup ça paraît trop simple, un autre… trop compliqué !). 

A quelques brillantes exceptions près, le casting n’arrange pas vraiment les choses. Réunir Dani Filth, Eileen Daly et Emily Bouffante dans un même film, c’est un peu comme une tentative de suicide cinématographique… Le fait est que le projet de départ était un opéra-rock avec le célèbre groupe de black/death metal, et que les moyens de Chandon ne lui permettaient pas de recourir à des acteurs autres que des amis et des amis d’amis… Heureusement pour Dani Filth, des grognements d’outre-tombe sont rajoutés sur la bande-son. Autrement, son joli minois mono-expressif ne nous convaincrait jamais qu’il est l’envoyé de Satan… Quant à Eileen Daly et Emily Bouffante, grâce soit rendue à la nature de les avoir pourvues de si jolies poitrines! Pour le reste, leur jeu d’actrice est tellement mauvais (et dire qu’Eileen Daly est la présentatrice officielle des films distribués par Revelation !) que j’avoue avoir poussé le vice jusqu’à regarder plusieurs fois d’affilée leur prestation, fasciné par tant de ridicule… C’est quasiment de l’anthologie ! 

Oui, mais, il y a aussi Mellisa Forte, Stuart Laing et Willie Evans. Comme par hasard, les histoires les plus réussies (deuxième et quatrième, j’insiste !) de Cradle of Fear sont aussi celles où les acteurs et actrices sont les meilleur(e)s. Alex Chandon semble d’ailleurs avoir été en phase avec cette amélioration. La caméra devient efficace, le montage et le contenu sobres, dégageant une tension réelle et proposant de très belles images. Les deux voleuses aux prises avec l’avare récalcitrant, ou bien dans une baignoire rougie de sang, le règlement de compte, voilà des séquences extraordinairement réussies, croustillantes et inoubliables, qui renouent exactement avec l’univers des « Tales from the Crypt » - version gore. De même, la descente de Stuart Laing dans l’enfer d’une addiction perverse, celle qu’il éprouve pour un site Internet assez spécial, est surprenante et diablement bien trouvée. 

Gore, « Cradle of Filth » l’est abondamment, mais pas inutilement. Les orgies sanglantes viennent toujours à point nommé, illustrant un propos (par exemple, la première effusion est gratuite, mais justement : le Diable n’est pas commerçant, il signe des pactes, pas des contrats…) doté de sens. Quoique annoncé par Chandon lui-même comme ultra-gore, la volonté de raconter des histoires reste la plus forte, et commande le reste. Mais quand ça gicle, ça gicle ! C’est sans retenue, c’est crade, et ce n’est pas aussi « cheap » qu’on a bien voulu le dire. Les effets spéciaux sont réalisés par « Fx Creature », les mêmes techniciens que sur Hellraiser, et sont grosso-modo au même niveau que ce dernier, ce qui n’est pas rien. La machette finale est, certes, manifestement fausse, mais on n’y prête guère attention si on suit l’histoire.

Autre point favorable, l’ambiance dégagée par le film est une réussite, qui permettra aisément aux amateurs de suivre les deux heures du film, et même d’en redemander ! Autant le satanisme superficiel de Dani Filth prête à sourire, autant Cradle of Fear diffuse une atmosphère sombre, sale, étrange et nauséeuse. Une chose qui apparaît dès le moment où le détective Neilson prend le pouls de la jeune fille éventrée, suggérant un univers hors norme qu’il expliquera par la suite de manière aussi précise qu’horrible (pour ceux qui n’auraient pas compris, il suffit d’écouter les dialogues de temps en temps, et ça vient tout seul…). Le reste est à l’avenant, décalé, pervers et malade. Chandon a eu la bonne idée de convoquer une musique techno-jungle au lieu de souligner lourdement son sujet par du métal, comme on aurait pu s’y attendre… La froideur générale n’en est que plus accentuée. 

Car enfin le Diable est froid. Aucune flamme de l’enfer ne vient incendier ce « berceau de peur », au contraire. Extérieurs délavés, ténèbres, bleu glacé règnent en maîtres. De même, il peut paraître étonnamment juste et significatif que, si le maître des ténèbres intervient de la plus sanglante des façons, ce n’est jamais pour revendre de l’immoralité, bien au contraire… Luxure torride et appétits divers ne sont pas suggérés par le démon, mais l’attirent. Et que sont donc ces quatre histoires successives, sinon des contes éminemment moraux, où tour à tour la débauche, la convoitise, l’égoïsme et la perversion sont punis ? Le Diable, puritain et sournoisement jaloux des péchés humains ? Il faut croire... 

4/6 - Stéphane JOLIVET ( http://www.horreur.com/fiche_film.php?idfilm=276 )

cradle of fear,dani filth,cradle of filth,dvd,film,horreur,fantastique,black metal

Cliquez sur l'image pour l'agrandir dans une nouvelle fenêtre

08/09/2014

Delirium Tremens / Part.2

 

Delirium Tremens & Controversiae Curiosae N°2 

( Textes étranges et venus d’ailleurs )

 

Avec… au sommaire :

« Viande de Boucherie » / Pierre Loti (1891)

« Chagrin d’un vieux forçat » / Pierre Loti (1889)

« Frritt-Flacc » / Jules Verne ( 1884 )

« Une exécution » / Jean Revel ( 1890 )

« Spectre seul » / Gustave le Rouge ( 1892 )

« Terrible châtiment d'un dentiste ( Histoires désobligeantes ) » / Léon Bloy ( 1894 )

« Les aventures de Sherlock Holmes : L'homme à la lèvre tordue » / Conan Doyle

« Oscar Wilde est vivant ! » / Arthur Cravan ( 1913 )

« L’exposition des indépendants » / Arthur Cravan ( 1914 )

« Poète et boxeur » / Arthur Cravan ( 1915 )

« Propos amorphes » / Jacques Rigaut ( 1920 )

« Je serai sérieux comme le plaisir » / Jacques Rigaut

« Un squelette » / Marcel Schwob ( 1891 )

« Le bocal vert » / Gabriel de Lautrec ( 1898 )

« Le Club des Hachichins » / Théophile Gautier

« Eugénisme tératologique post-fœtal » / Kévin Tritz ( 2010 )

« La Fêlure » / Maurice Renard ( 1902 )

 

76 pages format A4 - 5 €uros. / disponible.

 

Delirium Tremens - Volume 2.jpg

 

 Les « Pulps » D.U.K.E 

 

Les « pulps »,  abréviation de « pulp magazines », étaient des publications peu coûteuses, très populaires aux États-Unis durant la première moitié du XXème siècle. Ces magazines publiaient principalement de la fiction et les thèmes abordés étaient très divers, allant de la romance au récit fantastique, en passant par les histoires de détective et la science-fiction.

( Les quelques pulps encore existants de nos jours sont, pour la majorité, orientés vers la science-fiction et le fantastique ).

C'est le faible coût des pulps qui leur valut l'immense succès qu'ils connurent auprès des couches populaires… mais malgré son immense succès, le pulp périclita en raison de la hausse du prix du papier et de la compétition avec les comics, la télévision et les romans.

Le nom pulp vient du fait que ces magazines étaient imprimés sur du papier de mauvaise qualité, constitué de fibres de bois très grossières ( « woodpulp »), par souci d'économie.

Beaucoup de classiques de la science-fiction ont tout d'abord été publiés sous forme de séries dans les pulps, notamment dans les magazines Weird Tales, Amazing Stories, Astounding Stories ou Black Mask… et bon nombre de grands auteurs y ont débuté leurs carrières, comme : Poul Anderson, Isaac Asimov, Robert Bloch, Ray Bradbury, Raymond Chandler, Edgar Rice Burroughs, Arthur C. Clarke, Philip K. Dick, Robert Heinlein, Frank Herbert, L. Ron Hubbard, Seabury Quinn, Robert Silverberg, Clark Ashton Smith ou A. E. Van Vogt…

Voire les non moins célèbres H.P Lovecraft et Robert E. Howard ( le « père » de Conan ), qui, de leur vivant, ne furent publiés QUE via les pulps…  

Et notamment le très célèbre Weird Tales !!!…

And then… 

« Just for you » : D.U.K.E ressuscite le « PULP Zine » !!!…

 

----------------------------------------------------------

 

1 série consacrée à la S.F, à l’Heroïc-Fantasy et à l’aventure intitulée : « Les Gestes d’Ailleurs »

1 série consacrée au Fantastique et à l'Horreur intitulée : « L'écho des espaces du Dehors »

1 série consacrée à l’occultisme et à l’ésotérisme, intitulée : « Les archives de l’égrégore »

1 série consacrée à l’érotisme, intitulée : « Le petit pornocrate illustré »

1 série consacrée aux textes étranges et « venus d’ailleurs », intitulée : « Delirium Tremens & Controversiae Curiosae »